Préparer une naissance : préparation à l’accouchement, accouchement, premiers mois…

En toute chose, à toute occasion, la préparation est la clé pour éviter les mauvaises surprises. Cette étape est encore plus importante lorsqu’il s’agit d’accueillir un nouveau membre dans une famille. En dehors des courses à faire pour le confort du nouveau-né, vous devez prendre le temps de vous préparer à l’accouchement et au défis qui se présenteront à vous au cours des premiers mois qui suivront l’accouchement. Nous vous donnons des astuces pour réussir.

Se tenir prêt sur le plan physique et mental

Une naissance est comparable à un marathon. Pour réussir cette course, il est important d’axer la préparation sur deux principaux plans : sur le plan physique et sur le plan mental.

Sur le plan physique :

Plusieurs exercices permettent d’y arriver. Il faut :

Préparer une naissance : préparation à l'accouchement, accouchement, premiers mois...

Travailler le périnée

Il est recommandé de commencer par travailler le périnée. En effet, pour qu’un accouchement se déroule sans encombre, le périnée doit être suffisamment relâché. Les risques de déchirures et d’épisiotomie seront ainsi considérablement réduits. En effet, contrairement aux idées reçues, le périnée ne doit pas s’étirer, mais se relâcher. En faisant des exercices adaptés, vous apprendrez à provoquer ce relâchement, mais également à utiliser le diaphragme pour remonter le bassin. Cela vous permettra d’avoir une bonne résistance abdominale.

Nager

Des séances d’aquagym et de nage sont aussi de bons moyens pour se préparer physiquement à un accouchement. Ces cours ont le mérite de préparer le coeur et les poumons de la femme enceinte pour le grand jour. En effet, l’eau favorise une bonne circulation du sang, détend les jambes et provoque un drainage lymphatique qui libère les tensions dues à la lourdeur des jambes et aux oedèmes.

Préparer une naissance : préparation à l'accouchement, accouchement, premiers mois...

Faire du yoga prénatal

De nombreux cours de yoga prénatal contribuent à une bonne préparation à l’accouchement. Ces exercices peuvent être faits à partir de quatre mois de grossesse. Ils sont composés d’activités physiques, respiratoires et corporelles qui permettent à la femme de mieux vivire l’accouchement.

Les séances de stretching

Les étirements permettent de synchroniser la respiration. Ils contribuent à assouplir le bassin pour permettre à la femme enceinte d’avoir une bonne bascule. Son bébé pourra ainsi facilement descendre pour être expulsé à l’extérieur.

L’étirement à quatre pattes, encore appelé étirement du chat est également une bonne pratique pour réussir une préparation physique pré-accouchement. Pour le faire :

  • mettez-vous sur la pointe des pieds en écartant les jambes et en gardant vos mains à l’écart;
  • Vos coudes doivent être posés au sol en lieu et place de vos poignets;
  • Positionnez-vous sur les bouts de vos doigts en imitant un chat plantant ses griffes au sol;
  • Inspirez profondément en basculant les fesses vers l’arrière;
  • Votre dos s’étire et vous le sentirez.

Sur le plan mental

Pour se préparer mentalement à l’accouchement, la sophrologie, le chant prénatal et la psychoprophylaxie sont des méthodes très recommandées. Avec la sophrologie, la future maman apprendra à se relaxer en écoutant la voix du sophrologue. Le chant prénatal pour sa part est une méthode qui permet de travailler son mental pour maîtriser sa respiration, une capacité d’ailleurs très utile pendant un accouchement. La psychoprophylaxie quant à elle est faite d’exercices qui ont pour but de:

Préparer une naissance : préparation à l'accouchement, accouchement, premiers mois...

  • dédramatiser l’accouchement;
  • apprendre à gérer la douleur;
  • réduire les tensions au moment de l’accouchement.

L’accouchement proprement dit : conseils pour bien le vivre

L’accouchement est le moment ultime pour lequel vous vous préparez. Par conséquent, vous devez également apprendre à gérer les réactions de votre corps en ce moment précis.

Comptez les contractions

Lorsque vous ressentirez les premières contractions, mettez-vous à les compter. La douleur des contractions est semblable à celle des règles douloureuses. Cependant, vous ne devez vous rendre à l’hôpital que lorsqu’elles deviendront régulières (environ toutes les cinq minutes). Que vous soyez sûre qu’il s’agit de vraies contractions ou non, il est conseillé de prendre un bain chaud. Si ces dernières n’annoncent pas le début du travail, elles s’estompent petit à petit.

Préparer une naissance : préparation à l'accouchement, accouchement, premiers mois...

Faites l’effort de vous souvenir de vos séances de préparation

C’est pour cet instant précis que vous avez suivi plusieurs cours de préparation à la naissance. Essayez de vous souvenir de tous les bons conseils que vous ont donné vos coachs et la sage-femme pour les mettre en pratique.

Pour dominer la douleur, songez à la péridurale

La péridurale est une anesthésie locale que la plupart des femmes demandent pour ne pas souffrir pendant le travail. Même si vous ne choisissez pas cette option, le simple fait d’y penser vous permettra de dominer la douleur causée par les contractions.

Pensez à la bonne personne pour vous accompagner

Les médecins permettent que vous soyez accompagné pendant que vous mettez votre enfant au monde. Cela n’est interdit qu’en cas de complication ou de césarienne. Choisissez à l’avance une personne que vous souhaitez avoir à vos côtés en ce moment. Dans la plupart des cas, les femmes choisissent le futur père. Il peut s’agir également d’une amie, d’un membre de la famille, etc. Le plus important, c’est que sa présence vous rassure.

Accordez votre confiance à la sage-femme et à son équipe

Gardez en tête que vous n’êtes pas en présence d’inconnus. Durant vos visites prénatales, vous avez certainement déjà recontré la sage-femme et son équipe. Laissez-les vous guider durant l’accouchement. N’oubliez pas que la quasi-totalité des accouchements (90% au moins) se déroulent bien.

Préparer une naissance : préparation à l'accouchement, accouchement, premiers mois...

Les premiers mois avec votre bébé

Après votre accouchement, de nombreux défis vous attendent encore. Ayez un coup d’avance en profitant des derniers mois de votre grossesse pour vous préparer à cette phase.

Le retour de la maternité

Pensez aux premiers jours qui suivront votre retour de la maternité. Avec votre conjoint, entendez-vous sur une organisation interne des tâches : ménage, repassage, gestion des appareils, etc. Mieux encore, vous pouvez demander à un de vos parents (soeurs, mère, tante, ) de vous venir en aide durant cette période. En effet, dès votre retour de la maternité, il vous faut récupérer pour ensuite accorder toute votre attention à votre bout de choux.

Faites les courses avant l’accouchement

A l’approche de votre accouchement, préparez des repas fait-maison pour conserver une alimentation saine et équilibrée. En effet, il est important de bien vous nourrir pour reprendre des forces.

Apprenez à comprendre le cycle de sommeil de votre enfant

Les bébés dorment beaucoup pendant les premiers mois (environ 16 à 20 heures par jour). Il est important que vous compreniez son rythme et que vous le respectiez. Vous ne devez le réveiller sous aucun prétexte. Toutefois, vous devrez, après quelque temps, l’habituer à un nouveau rythme. Pour cela, laissez la lumière du jour entrer légèrement pendant qu’il dort en journée et fermez les volets le soir. Comportez-vous également normalement en journée sans vous imposer un silence absolu.

Pour finir, n’oubliez pas de travailler avec votre partenaire et le reste de la famille pour trouver le bon rythme. En effet, votre conjoint et vos aînés pourraient avoir du mal à s’adapter. Par exemple, laissez-les porter l’enfant le plus souvent pour qu’ils puissent faire connaissance. Cette méthode permet également de stimuler la sécrétion de l’ocytocine considérée comme l’hormone de l’attachement.